Les Trésors du Fonds Elie J. Nahmias


Introduction

Le Fonds Elie J. Nahmias couvre six siècles de l’histoire des Israélites espagnols, à travers plus de huit cents documents rares allant du manuscrit rituel enluminé au procès-verbal d’autodafé. Cette riche bibliothèque privée, témoignant de tous les goûts d’un bibliophile fervent qui dévoua d’importants moyens à la sauvegarde du patrimoine séphardi, a rejoint les collections de l’Alliance israélite universelle : en premier lieu par un legs partiel en 1996, puis par un don récent de l’Association des Amis de la Lettre Sépharade, qui s’était également vue offrir une partie du fonds il y a presque vingt ans. Ces documents reçurent un traitement de conservation privilégié, la bibliothèque de l’AIU veillant à conserver l’unité d’un fonds valant autant par sa richesse que par la pertinence des choix qui ont guidé sa constitution.

Au cours du traitement de ce fonds, il nous est apparu qu’une sélection de pièces remarquables et représentatives gagnerait à être présentée au grand public. C’est cet échantillon qui est désormais présenté aux yeux de chacun, permettant ainsi de découvrir les nombreuses facettes de la brillante histoire du judaïsme ibérique et de ses descendants.

De l’Espagne à la France, en passant par Salonique, Venise ou Amsterdam, d’où émanèrent les plus éclatants chefs-d’œuvre de l’art du livre juif, il n’est pas une ville, une communauté, une langue liée aux destinées du séphardisme, qui ne soit illustrée par un des ouvrages de ce fonds. C’est de chacun de ces axes qui le sous-tendent que nous avons tenté de donner un modeste reflet en cette exposition qui, nous l’espérons, fera découvrir, comme l’aurait souhaité Elie J. Nahmias, la beauté d’une civilisation riche de son rutilant passé.